Bassin Versant du Chevré

Acigné, Dourdain, La Bouëxière, Liffré, Livré-sur-Changeon, Mecé, Saint-Christophe-des-Bois, Val d'Izé

Accueil > Actions > Actions agricoles

Actions agricoles

L’atteinte du bon état écologique des masses d’eau d’ici 2027 passe également par la mise en place d’actions dans le domaine agricole, en lien avec l’amélioration de la qualité de l’eau. Ces actions se traduisent par des diagnostics, des programmes et des formations collectives abordant différentes thématiques :

Diagnostique phosphore

Le phosphore est un élément nutritif limitant la croissance biologique dans tous les milieux naturels. De très faibles fuites peuvent avoir des conséquences sur les équilibres biologiques même si aucune toxicité directe n’existe. En effet, la pollution au phosphore entraine des phénomènes d’eutrophisation qui résultent d’un apport en excès de substances nutritives (nitrates et phosphates) et se traduisent par une prolifération de certains végétaux au sein d’un milieu aquatique, entraînant alors une détérioration des écosystèmes aquatiques associés.

La présence de phosphore dans les cours d’eau, liée principalement à l’érosion et au ruissellement, est une problématique importante sur le bassin versant du Chevré. On note par ailleurs une forte présence de cet élément au niveau du sous-bassin de la Veuvre. Différentes sources existent, telles que les assainissements collectifs et non collectifs ou encore les sources agricoles.

Présence de phosphore dans sous-bassin de la Veuvre

Une étude Phosphore a été réalisée par le Syndicat sur le sous-bassin de la Veuvre en 2016. Cette dernière a permis d’avoir une vision plus précise des sources de transfert et des sources de phosphore sur ce territoire, et donc de pouvoir mettre en place des actions en conséquence.

Des diagnostics Phosphore, à l’échelle d’exploitation, vont être mis en place dans ce nouveau contrat territorial. Après une analyse des risques et facteurs de transfert vers les cours d’eau, des solutions type haie, batardeau dans les fossés, complément de formation, bassin tampon, etc..., pourront être proposées.

Programme Breizh Bocage

Le bocage est un système semi-naturel qui se caractérise par la présence de haies champêtres autour de parcelles de prairies ou de cultures de formes irrégulières et de dimensions inégales.
Les haies bocagères ont pour rôle de freiner et d’infiltrer une partie des eaux de ruissellement, ralentissant la formation des crues, limitant le transfert de polluants vers les cours d’eau et réduisant l’érosion des sols. Cependant, les haies bocagères, et donc le bocage en lui-même, a d’autres fonctions tout aussi importantes :

  • Restauration de la biodiversité : le réseau maillé permet la circulation de nombreuses espèces animales et constitue, à ce titre, de véritables corridors écologiques ;
  • Effet brise vent : la présence d’une haie permet de freiner la vitesse des vents sur une distance de plus de 10 fois la hauteur de la haie ;
  • Préservation du paysage : le bocage est un paysage typique de la Bretagne qui offre une qualité des paysages propre à la région et participe à la qualité du cadre de vie ;
  • Valorisation économique : les haies permettent de produire du bois d’œuvre ou de bois d’énergie utilisable, entre autre, pour le chauffage,

 

haies bocagères

 

Lancé en Bretagne en 2007, le programme Breizh Bocage vise la restauration, la préservation et le renforcement du maillage bocager breton dans une optique de reconquête de la qualité de l’eau.

Sur le bassin versant du Chevré, le programme Breizh Bocage a intégré le « Contrat de Bassin Versant 2011-2015 » en 2011, avec comme but la lutte contre le ruissellement et l’érosion. L’objectif de ce programme était de créer des zones tampons et limiter l’érosion du sol de façon prioritaire sur les communes situées à l’amont du bassin versant, à savoir : Dourdain, Mecé, Livré-sur-Changeon, Saint Christophe-des-bois et Val d’Izé.

La deuxième version du programme Breizh Bocage, lancé en 2016 (jusqu’en 2020) sur le bassin versant du Chevré, établie une nouvelle stratégie territoriale axée, comme pour le premier, sur la création de haies bocagères en faveur de l’amélioration de la qualité de l’eau, mais intégrant également les notions de protection, de gestion durable et de valorisation du bocage.

L’objectif du Syndicat à travers ce second programme est aussi d’élargir sa zone d’intervention à l’ensemble de son territoire.

 

Planification du programme Breizh bocage

 

Formation collective agricole

Plusieurs formations agricoles collectives ont été organisées par le Syndicat à travers le Contrat de Bassin Versant 2011-2015, portant notamment sur les cours d’eau, le désherbage alterné et les couverts végétaux.

De nouvelles formations sont prévues pour le nouveau contrat, axées plus spécifiquement sur le phosphore. Une réunion destinée aux agriculteurs de l’amont du bassin versant a d’ailleurs eu lieu en mars dernier, présentant les résultats de l’étude et permettant de discuter des orientations sur cette thématique.

Flash Technique Agricole

Un Flash Technique Agricole à destination de tous les exploitants agricoles est régulièrement diffusé par le syndicat.

A retrouver dans la rubrique « Publications » présente sur la page d’accueil du site.

flash technique agricole